Partages et connexion_JaP

Chroniques radio #20 : le numérique responsable

Publié le 27 janvier 2021 et mis à jour le 27/01/2021

Contrairement à ce que l'on pourrait croire, numérique et écologie ne font pas forcément bon ménage : Léna vous explique pourquoi.

La pollution engendrée par le numérique

Internet est considéré comme étant le 5ème pays le plus pollueur au monde. En effet, aujourd'hui on utilise le numérique quasiment tout le temps, sans se rendre compte de l’impact que cela peut avoir sur l’écologie. On fait des recherches pour regarder des photos de chatons sans se rendre compte de l’impact que cela peut avoir. Alors que le numérique est responsable de 5 % des émissions totales de gaz à effet de serre et que la consommation en électricité du numérique représente 10 % de la consommation électrique du monde. Faire une recherche Google consomme 0.2g de CO2, et envoyer un mail rejette, en fonction de sa taille, entre 0.3g et 4g de CO2 dans l’atmosphère.

Regarder des vidéos constitue 80% de nos usages d’internet et c’est la pratique numérique qui pollue le plus. Sur 1 an, cette consommation de vidéo rejette 305 millions de tonnes de CO2. C’est un peu moins que ce que rejette l’Espagne en comptant toutes leurs émissions de CO2.

Les principaux responsables de toute cette consommation sont les Data Center. Ce sont des lieux physiques dans lesquels des centaines d’ordinateurs sont regroupés. Ces derniers servent au stockage et à l’échange d’information et pour cela ils fonctionnent 24h sur 24, 7j sur 7. 60 % de l’électricité utilisée dans ces lieux sert à faire fonctionner les ordinateurs, et les 40 % restants servent à la climatisation pour les refroidir. La consommation en électricité d’un Data Center représente celle d’une ville européenne de 10 000 habitants. En France on estime qu’il y a environ 180 Data Center, ils représentent 8 % de la consommation en électricité de la France, soit une consommation comparable à la ville de Lyon.

Aller vers un numérique plus éco-responsable

Il existe cependant des moyens pour avoir une pratique du numérique plus respectueuse de l’environnement.

Avant tout, on peut essayer de prolonger la durée de vie de ses équipements informatiques, par exemple si son ordinateur tombe en panne, il vaut mieux essayer de le réparer plutôt que d’en acheter un nouveau.

Pour limiter le stockage de mails qui encombrent notre boîte mail et qui encombrent surtout les Data Center, il existe une application qui s’appelle CleanFox et qui aide à faire du tri dans sa boite mail.

On peut aussi continuer de faire des recherches de photos de chatons en gardant l’esprit serein grâce aux moteurs de recherche comme Ecosia qui plante des arbres grâce aux recherches qu’on fait. Dans le même genre, il y a aussi Lilo qui permet de redonner l’argent généré par notre recherche à l’association de notre choix.

Pour consommer moins d’électricité on peut éteindre notre box internet la nuit, en plus ça a l’avantage d’être un bon geste pour la planète mais aussi pour notre porte-monnaie !

Enfin, pour regarder nos vidéos de chat, il vaut mieux utiliser le Wi-Fi car la 4G consomme bien plus que le Wi-Fi.

Quelques outils à utiliser

CleanFox

Ecosia

Lilo

Cet article est une retranscription d'une chronique radio de Léna, notre volontaire en service civique, pour la radio poitevine Pulsar.

Mots-clés

"Info Jeunes Nouvelle-Aquitaine - Poitiers"