Accueil

Droit sur le web

Publié le 6 juin 2016

Le web a pris au fil du temps une place privilégiée dans la vie des Français. Les actualités nous accompagnent sur nos smartphones. Le web permet de garder un contact permanent avec nos amis grâce aux réseaux sociaux. En quelques secondes, on peut partager la photo que l’on vient de prendre. Par une simple recherche, on a accès aux programmes du cinéma de quartier, à une liste de médecins et des commerces ouverts. Même l’administration s’est mise au web. Rappelons tout de même quelques conseils et lois afin d’éviter tout problème.

E-réputation

L’e-réputation est la réputation en ligne ou l’identité numérique d’une personne sur Internet. Les réseaux sociaux, les blogs et les vidéos entretiennent la réputation numérique des personnes. Il n’a jamais été si facile qu’aujourd’hui de trouver des informations sur la vie des gens. On consulte de plus en plus le web pour obtenir des informations sur une personne dans son domaine professionnel (collègue, patron, etc.), personnel (amis, voisins, famille, etc.) ou culturel (acteurs, chanteurs, etc.).

Malheureusement les informations ne sont ni limitées dans le temps ni géographiquement. Il faut donc prendre soin de l’image que l’on donne sur le web. On ne souhaite pas toujours qu’un recruteur fasse resurgir des photos d’une sortie entre amis prises il y a dix ans.

On peut contrôler une partie de notre identité numérique : ce que l’on met soi-même en ligne (photo, vidéo, articles sur son blog, etc.). La meilleure prévention pour éviter tout problème, c’est de bien réfléchir avant de publier quoi que ce soit. En revanche, il est bien plus compliqué de maîtriser ce que les autres postent sur nous.

Source

Droit à l’oubli

Il existe quelques moyens de faire effacer des traces gênantes laissées sur le web. Si vous étiez mineur au moment de publier certains contenus, il y a une certaine tolérance dans les procédures.

D’une part, il existe des entreprises spécialisées dans le nettoyage de l’e-réputation. Elles font payer leur service pour effacer un maximum de contenus problématiques.

D’autre part, la loi française a mis en place un droit à l’oubli. Vous pouvez demander au moteur de recherche de Google de supprimer des résultats de recherche incluant votre nom. Seules les moitiés des requêtes sont acceptées. Il faut également savoir que le déréférencement effectué par Google ne concerne que Google.fr. Si vous utilisez le moteur de recherche avec une autre extension (.com, .be, .it, etc.) les résultats apparaîtront toujours.

Si vous voulez obtenir le retrait pur et simple d’une photo de vous, commencez par contacter l’administrateur. Si vous n’obtenez pas de réponse ou que ce dernier refuse, il vous faudra contacter la CNIL.  

Le site de la CNIL vous explique comment faire valoir son droit au déréférencement.

Publier sans risque

  • Demandez toujours l'autorisation avant de publier une photo de quelqu’un que l’on peut reconnaître aisément. Chacun possède un droit à l’image.
  • Ne copiez / collez pas de contenus qui ne vous appartiennent pas. Cela est du plagiat.
  • Ne dénigrez pas un lieu, un établissement, une personne de façon publique ; cela peut être assimilé à de la diffamation.
  • Surveillez toujours vos paramètres de confidentialité sur les réseaux sociaux.
  • Réfléchissez avant de publier et interrogez-vous sur les effets à long terme que peut avoir la publication.
  • Changez régulièrement de mot de passe et privilégiez les mots de passe longs contenant des majuscules et des caractères spéciaux.

Open Data

Internet est sans doute la plus grande banque de données jamais constituée dans l’histoire de l’humanité. Vos données sont collectées partout, tout le temps. Et si une donnée elle-même n’a pas beaucoup d’importance, le croisement de milliers de données permet de mieux vous cibler.

Quand vous surfez, des petits fichiers appelés cookies sont déposés sur votre ordinateur. Ils permettent de vous reconnaître lors de vos différents passages sur un site, et ils enregistrent vos activités. Ainsi les cookies permettent de connaître les mots-clés que vous tapez, les sites que vous visitez ou vos achats.

De plus, votre smartphone qui vous accompagne partout est une vraie mine d’information, encore plus si vous avez accepté d’être géolocalisé. On sait désormais dans quels restaurants vous mangez, où vous avez acheté votre dernier t-shirt et à quelle fréquence vous allez au cinéma.

Souvent même, vous partagez vos données sans en avoir conscience. Vous vous rappelez le formulaire que vous avez rempli pour avoir la carte de fidélité de votre boutique préférée ? Est-ce que vous croyez qu’elle a réellement besoin de votre adresse postale ou de votre date d’anniversaire. On n’imagine pas le nombre de données que l’on laisse sur notre passage quand on achète en ligne, quand on poste une photo sur Instagram ou quand on tag un lieu sur Facebook.

Pour laisser un minimum de trace :

  • Je supprime les cookies sur mon navigateur
  • Je surfe en mode navigation privé
  • Je désactive la géolocalisation de mon téléphone autant que possible
  • Je ne remplis que les champs obligatoires des formulaires