Accueil

Piercings et tatouages

Publié le 3 juin 2016

Il ne faut jamais oublier qu’un tatouage ou un piercing n’est pas un acte anodin. Ce sont des interventions qui endommagent la peau. Si un piercing se retire plus ou moins facilement, ce n'est pas le cas du tatouage. Il ne faut pas non plus sous-estimer les éventuelles infections ou contaminations. Il s’impose donc de bien choisir son pierceur ou son tatoueur.

D’abord je réfléchis

La majorité des tatouages et des piercings chez les jeunes sont des coups de tête. Si le piercing s’enlève assez facilement, le tatouage se porte à vie. Certaines personnes regrettent amèrement leur tatouage une fois que celui-ci est démodé ou qu’il devient un handicap pour trouver un travail. Si certains milieux professionnels tolèrent les tatouages, ce n’est pas encore le cas dans de nombreux domaines. N’oubliez jamais que votre peau va vieillir et que certains motifs ou messages peuvent être lourds à porter. Alors la première chose à faire avant de rentrer dans un studio de tatouage, c’est réfléchir.

Les techniques pour faire disparaître un tatouage sont encore peu efficaces, coûteuses et douloureuses.

Je vais chez un pro

En ce qui concerne les tatouages ou piercings, faites-le pratiquer par des professionnels. Fuyez les marchés et aux pierceurs ambulants. C’est en studio, sinon rien. Renseignez-vous sur l’hygiène. Est-ce que le matériel utilisé est jetable ? Les aiguilles proviennent-elles d’un emballage stérilisé ? Les piercings sont-ils en acier chirurgical ou en or ? Vous pouvez poser toutes ces questions aux professionnels. Demandez par exemple si votre tatoueur fait partie du SNAT (Syndicat National des Artistes Tatoueurs). Si c’est le cas, il s’est engagé à respecter les normes d’hygiène nécessaire à la bonne pratique du tatouage.

Par ailleurs, si votre tatoueur est consciencieux, accord parental ou non, il refusera de réaliser un tatouage avant 18 ans, car le corps des adolescents est toujours en croissance. Pour les piercings, il est nécessaire d’avoir un accord parental avant sa majorité.

Les infections et les contaminations

Concernant le tatouage, il existe certains risques d’infection. Puisque le tatouage consiste à percer la peau pour y insérer des pigments, c’est une porte d’entrée à des infections bactériennes, et notamment le staphylocoque doré. Ces infections sont relativement rares. En revanche, pour un piercing, elles sont un peu plus courantes. On estime entre 10 et 25% le nombre de piercings qui s’infectent. Souvent sans danger si elle est soignée, l’infection peut entraîner un rejet du piercing voire des complications plus graves.  

Un tatouage ou un piercing peut également entraîner des risques de contamination de l’hépatite B, hépatite C ou même le VIH. Il faut toutefois relativiser, car ces contaminations sont peu fréquentes. Il n’empêche en rien de choisir un tatoueur qui respecte des normes d’hygiène.

Enfin, après avoir réalisé son tatouage ou son piercing, il faut en prendre soin. Votre tatoueur vous indiquera comment éviter une éventuelle infection ou les conditions pour que votre tatouage cicatrise bien. En cas de problème, retournez toujours voir votre professionnel. L'article Piercing : les précautions vous donnera des conseils pour éviter les infections indésirables.