Accueil

Sécurité routière

Publié le 3 juin 2016

Les accidents de la route sont la première cause de décès chez les jeunes de 16 à 25 ans. Il convient donc de rappeler que sur la route on peut être un danger pour soi-même mais aussi pour les autres.

Je respecte le code de la route

Il est impératif de respecter les limitations de vitesse et les panneaux de signalisation. Même s’il n’y a personne d’autre que vous sur la route, ou que vous êtes pressé, vous ne pouvez jamais prévoir un incident. Les jours de pluie, de neige voire de grand ensoleillement sont également plus dangereux. Une vitesse excessive est mortelle dans un accident sur deux. Une vitesse excessive enregistrée par un radar peut entraîner une lourde amende voire une suspension du permis de conduire.

Je me protège et je protège mes passagers

N’oubliez pas votre ceinture, elle peut vous sauver la vie. Assurez vous également que tous vos passagers soient bien attachés et que les enfants soient installés sur un siège adapté. Concentrez-vous sur la route : téléphoner au volant est interdit. Essayez de faire un maximum de pauses lors de long trajet car l’assoupissement au volant est cause d’accident mortel.

Alcool, drogue et médicaments

La loi a fixé comme taux maximal 0,5g/l. Depuis le 1er juillet 2015, le taux d'alcoolémie légal est passé à 0,2 g/L pour les jeunes conducteurs (c’est-à-dire zéro verre d’alcool). A ces taux, on n’a pas vraiment la sensation d’être ivre. Pourtant vos réflexes sont déjà amoindris, votre champ de vision a déjà diminué et votre évaluation des distances est faussée. Autrement dit : le risque d’accident est doublé. Et plus vous buvez, plus vous augmentez les risques.

Il en est de même pour l’usage de drogues et de certains médicaments (somnifère, anti-allergique, anti-douleur, sirop pour la toux, etc.). Lisez toujours la notice avant de prendre votre volant.


Sites web

http://www.securite-routiere.gouv.fr

Mise à jour

23 November 2018