Partages et connexion_JaP

Zoom sur... la guerre en Ukraine

Publié le15 mars 2022 et mis à jour le15/03/2022

Le 24 février dernier, le Président russe a décidé d’envahir l’Ukraine. L'Union européenne a choisi d'intervenir dans ce conflit et de soutenir l'Ukraine de différentes manières.

Sanctions envers la Russie

L'Ukraine n’est ni membre de l’Otan ni membre de l’Union européenne, mais elle a régulièrement fait part de sa volonté de les rejoindre, ce que Vladimir Poutine revendique comme l’une des raisons l’ayant poussé à lancer cette offensive. En réaction à ces agissements, l’UE ainsi que d’autres pays du monde ont décidé de sanctionner la Russie immédiatement.

L’objectif étant d’augmenter le coût de la guerre afin de freiner le Président Poutine, ces sanctions passent notamment par :

  • un accès limité aux marchés des capitaux européens ;
  • l’exclusion de plusieurs banques russes du système de messagerie bancaire Swift (le plus utilisé au monde) ;
  • le blocage des avoirs de la Banque centrale de Russie dans l’UE ;
  • la fermeture de l’espace aérien des Vingt-Sept aux avions russes.

L’UE a également décidé de sanctionner les oligarques russes.

Lutte contre la propagande russe

Depuis le début de la guerre, le Kremlin utilise l'expression "opération militaire spéciale” pour parler de l'invasion de l’Ukraine. Ces mots, soigneusement choisis, minimisent la réalité de la situation.

Afin de limiter la circulation de fausses informations, les Vingt-Sept ont pris la décision d’interdire la diffusion dans l’UE des médias Russia Today et Sputnik, proches du pouvoir russe.

Soutien financier, humanitaire et militaire

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, s'est exprimée le 27 février au sujet du soutien apporté par l'UE à l'Ukraine : “Pour la toute première fois, l’Union européenne s’apprête à financer l’achat et la livraison d’armes et autres équipements à destination d’un pays faisant l’objet d’une attaque”. Ce soutien financier représente 450 millions d’euros en armes, et 50 millions d’euros en équipements de protection et carburant.

Une enveloppe supplémentaire de 90 millions d’euros sera consacrée à des programmes d’aide d’urgence visant à aider les civils touchés par la guerre en Ukraine, dans le cadre d’un appel d’urgence lancé par les Nations Unies. Le financement aidera les populations se trouvant en Ukraine et en Moldavie. Grâce à cette nouvelle aide humanitaire, l’UE fournira de la nourriture, de l’eau, des soins de santé, des abris, et contribuera à couvrir les besoins fondamentaux de la population.

Le 1er mars, Ursula von der Leyen a également annoncé un financement d’au moins 500 millions d’euros visant à soutenir des actions humanitaires.

Accueil des réfugiés ukrainiens

Plus de 2,5 millions d’Ukrainiens ont dû fuir leur pays depuis le début du conflit. La plupart de ces réfugiés se sont déplacés dans un pays de l’UE ; plus de la moitié d'entre eux sont partis en Pologne.

Les autres États ont également fait preuve de solidarité : bien que géographiquement plus éloignés de la guerre, ils se sont dit prêts à accueillir une partie des réfugiés. À cet effet, les différents ministres de l'Intérieur se sont mis d'accord le 3 mars sur l'activation d’un mécanisme de protection temporaire des réfugiés, qui permet de faciliter et de rendre plus rapide leur accueil dans les 27 États membres.

Grâce à cela, les Ukrainiens contraints de quitter leur pays ne sont pas soumis au règlement Dublin III, et la simple justification de la nationalité ukrainienne suffit à obtenir un statut temporaire de réfugié d’une durée d’un an, pouvant être renouvelé jusqu’à trois ans.

En savoir plus

Pour aller plus loin, n'hésitez pas à consulter les articles du site Toute l'Europe et en particulier l'article "5 questions / réponses sur la situation en Ukraine".

Crédit photo : Claudio Centonze, European Union 2022, EC - Audiovisual Service.

"Info Jeunes Nouvelle-Aquitaine - Poitiers"