Partages et connexion_JaP

Chroniques radio #15 : les biais cognitifs

Publié le 16 décembre 2020 et mis à jour le 17/12/2020

Est-ce que vous savez qu’on se fait manipuler ? Et par nous-mêmes en plus ?

Les biais cognitifs, c'est quoi ?

Pour mieux comprendre, il faut savoir que notre cerveau fonctionne selon deux modes de pensée :

  • un mode analytique plutôt lent et coûteux en ressources cognitives mais qui permet de prendre des décisions en se basant sur une analyse complète de l’environnement ;
  • un mode de pensée plus intuitif, plus rapide et moins coûteux.

C’est de ce second mode dont je vais parler ici. La plupart du temps, tout se passe bien mais ce mode de pensée là n’est pas infaillible. Il est influencé par des biais cognitifs qui ont l’avantage de permettre des jugements rapides mais qui sont parfois faux. En effet, les biais déforment le traitement de l’information.

Ce sont des raccourcis, ce qui veut dire que l’information n’est traitée ni entièrement, ni correctement. Ces biais influencent notre perception du monde. Cela se répercute sur la façon dont nous recherchons des informations, et sur nos raisonnements.

Quelques biais à connaître

Je vais présenter ici quelques biais qui influencent nos recherches d’information et nos raisonnements pour que vous puissiez en avoir conscience et, j’espère, en être moins victime.

Le biais de confirmation

Celui-ci nous pousse à n’accorder de l’importance qu’aux informations qui valident nos hypothèses. Les conséquences sont qu’on ne va pas prendre le temps de chercher des avis qui contredisent les nôtres. En conséquent, nous nous enfermons sur nos opinions, qu’elles soient vraies ou fausses. Alors que consulter une opinion contraire permet non pas forcément de changer d’avis mais au moins d’élargir notre esprit critique !

Le biais de disponibilité

Un autre biais qui influence la façon dont on juge les informations, c’est le biais de disponibilité, il consiste à ne prendre en compte que l’information immédiatement disponible en mémoire. Ce biais va influencer nos conclusions, c’est un risque car la disponibilité en mémoire d’une information peut dépendre du nombre de fois auquel on est confronté à cette dernière. Et on l’a bien vu ces derniers temps, on est souvent bombardé d'informations dont les sources sont parfois discutables.

La perception sélective

Ensuite, il y a la perception sélective, c’est le fait d’interpréter des informations en fonction de sa propre expérience mais aussi en fonction de notre attitude par rapport au sujet qu’on étudie. Le problème est donc que nous ne sommes pas objectifs envers le sujet étudié.

Là où je veux en venir avec cette petite liste de biais, c’est qu’en ce moment on est confronté à beaucoup d'informations de sources diverses et variées. Il est donc très important d’avoir conscience des biais qui manipulent la façon dont on les traite et de garder un œil critique sur tout ce qu’on trouve, pour ne pas tomber dans la paranoïa ou dans la confiance aveugle !

Pour aller plus loin :

Une vidéo sur le biais de confirmation, par le Youtubeur La Tronche en Biais.

Une vidéo de Brut sur le sujet des biais cognitifs.

Un répertoire de tous les biais cognitifs : le codex des biais cognitifs.

 

Cet article est une retranscription d'une chronique radio de Léna, notre volontaire en service civique, pour la radio poitevine Pulsar.

Pour retrouver la chronique au format audio, rendez-vous à cette adresse (à partir de 10:15).


"Info Jeunes Nouvelle-Aquitaine - Poitiers"